Interview de Julien, Technicien sur le Challenge Restauration Classic 2017

Interview de Julien, Technicien sur le Challenge Restauration Classic 2017


Dans l'esprit de ce technicien ultra passionné

Nous avons voulu comprendre ce que vivait ce passionné de la marque en restaurant cette superbe 930. Ses émotions, son parcours...tout ce qui l'a emmené ici, pour restaurer un modèle aussi rare que particulier. 

 

Quelles sont les différentes étapes de la restauration d’un véhicule de collection ?

Dans un premier temps, on monte le véhicule sur un pont pour faire le tour avec le client, faire une pré-estimation des travaux à effectuer, et ainsi faire une ébauche de la restauration que nous pouvons lui proposer.

Après l’accord du client, et sous réserve de démontage (sur des classiques on a toujours des surprises à cause de l’ancienneté de la voiture), on démonte le moteur (partie la plus onéreuse), et la carrosserie (possibilité de rouille, ou accidents cachés par l’ancien propriétaire). Le plus important est donc de connaître l’état de santé du moteur, pour faire une évaluation précise du prix de la restauration, ce qui nous permet de faire un devis pour le moteur.

Pour le moteur, il est indispensable de faire un test de compression, car certains éléments peuvent être cassés dans le moteur, et il nous est impossible de le remarquer à l’œil nu.

On procède par la suite à une analyse visuelle, puis à un contrôle précis avec des outils tels qu’un micromètre ou un comparateur, afin de connaitre l’état d’usure exact des pièces, puis avoir un éventuel remplacement de celles-ci.

 

Comment en es-tu arrivé là ?

Après avoir passé un BTS en mécanique, j’ai été embauché par Renault, où j’ai fait mes premiers pas dans la restauration de véhicules anciens.

Ma première expérience chez Porsche fût au centre de La Rochelle, où j’effectuais quelques remplacements en intérim.

Trois ans plus tard, le centre Porsche Bordeaux m’a recruté afin de développer le pôle classique, qui ne cesse de susciter l’engouement des clients et des passionnés. (Représente 40% de notre activité)

En effet, beaucoup considèrent maintenant les Porsche Classiques comme des objets d’art ou d’investissement, plutôt que comme des voitures dites « anciennes ». Nous avons donc de plus en plus de demandes.

 

Est-ce que le Classic est une passion pour toi ?

Effectivement, ce challenge Classic me passionne énormément, et les véhicules de collection en général. Je m’y intéresse depuis mon plus jeune âge, c’est pour cette raison que j’ai décidé d’en faire mon métier. Pour moi, c’est bien plus qu’un travail, c’est une véritable vocation.

   

Penses-tu que ce challenge puisse-être un atout pour le Centre Porsche Bordeaux ? Qu’apporte-t-il à celui-ci ?

En effet, ce challenge est un véritable point fort pour nous.

Il permet de démontrer notre savoir-faire incontestable dans ce domaine, relativement difficile à retrouver de nos jours, dû aux différences de techniques de travail.

Aujourd’hui, on ne règle plus les allumages, les carburateurs ou même les soupapes, tout cela se fait grâce aux nouvelles technologies. Cela prouve également que nous sommes capables de faire un travail irréprochable pour préparer des autos en état de concours.

Ce challenge est donc l’occasion de montrer aux clients et aux passionnés que nous avons notre place dans le domaine de la classique, et qu’ils peuvent venir les yeux fermés nous confier leur auto.


Galerie
Interview de Julien, Technicien sur le Challenge Restauration Classic 2017
Interview de Julien, Technicien sur le Challenge Restauration Classic 2017
Interview de Julien, Technicien sur le Challenge Restauration Classic 2017
Interview de Julien, Technicien sur le Challenge Restauration Classic 2017

Porsche utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus